AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter pour le forum et de up le sujet bazzart. On compte sur vous ♥
Merci de privilégier les bizuts !

mes rêves se brisent sur tes phalanges - Mycroft et Eva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A Walk on San Francisco :: Pacific Heights :: Parc Lafayette
avatar
Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 31/07/2016
age : 27
messages : 101 Localisation : San Francisco
MessageSujet: mes rêves se brisent sur tes phalanges - Mycroft et Eva Mer 17 Aoû - 21:27


eva & mycroft
Le temps est idéal, le soleil brille mais une légère brise nous empêche d'étouffer. C'est l'été à San Francisco et c'est surtout l'occasion pour moi de passer des moments privilégiés en compagnie de mon fils. Contrairement aux autres parents, je ne travaille pas durant les vacances scolaires, ce qui me permet de ne pas placer Sloan en colonie de vacances ou en stages durant tout l'été. Aujourd'hui, c'était un pique-nique que j'avais décidé d'organiser en sa compagnie et c'est pour cette raison que nous étions venus au parc Lafayette un peu avant midi.

M'étant levée relativement tôt, j'avais eu le temps de soigneusement préparer un panier rempli de choses qu'il adore manger. J'avais bien entendu pensé à un sandwich avec du beurre, quelques légumes et du jambon et avais découpé ce dernier en forme de triangle. Une nectarine coupée en quartier avait également été déposée dans une boîte en plastique. Nous ne boirions que de l'eau, je veille  à ce qu'il ne boive pas énormément de soda, voir pas du tout. Je pense qu'une alimentation équilibrée fait partie des bases de l'éducation. Je n'avais pas omis de déposer une couverture sur le sac que nous devions emporter avec nous. Ce serait un pique-nique dans les règles de l'art.

Nous avions ensuite marché jusqu'à ce parc près duquel nous avons emménagés il y a un an de cela. J'avais soigneusement déposé la couverture sur l'herbe et avions entamé les sandwichs préparés quelques heures plus tôt. Et tandis que nous entamions notre repas, je vis une silhouette qui ne pouvait pas m'être inconnue. Il s'agissait de Mycroft, il était là lui aussi et je n'avais pas l'occasion de fuir étant donné que son regard s'était posé sur moi. Sur nous. Je me redressais alors, quittant ma couverture pour marcher dans sa direction après avoir glissé quelques mots à mon fils. "Mon coeur, continue de manger. Maman doit discuter avec ... un ami." Bien entendu, il ne s'agissait pas de partir loin. Je faisais juste quelques mètres pour que Sloan ne soit pas concerné ou inquiété par la discussion. J'adressais donc un sourire qui se voulait rassurant à mon fils et me retournais pour finalement faire face à Mycroft. Face à l'homme, mon visage se faisait bien plus fermé, je devenais directement beaucoup plus froide. "Laisse-nous tranquille s'il te plait. Laisse-le." Je pensais avoir été claire avec lui la dernière fois, je pensais que le message était passé. Je ne dis pas qu'il était ici intentionnellement à la base mais il n'avait pas hésité à venir en notre direction. Je ne voulais pas que Sloan soit perturbé, je ne voulais pas qu'il interfère dans la vie de mon bébé sans que celui-ci ai été préparé. Je reportais automatiquement mon regard sur mon fils qui, ne se préoccupant pas plus que ça de nous, continuait de manger ses sandwich.
FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Frère Walton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 03/07/2016
age : 27
messages : 160
MessageSujet: Re: mes rêves se brisent sur tes phalanges - Mycroft et Eva Mar 23 Aoû - 4:13



mes rêves se brisent sur tes phalanges



Je trouve que parfois, le hasard fait bien les choses. J’étais juste venu profiter d’une belle journée en dehors du laboratoire pour travailler sur des expériences en laboratoire. Pourquoi ne pas y être resté ? Tout simplement parce qu’il ne s’agissait que de lecture et la lecture pouvait aisément se faire en extérieur. Je n’avais pas du tout imaginé tomber sur Eva. Encore une histoire de hasard, hein ? Ou alors le destin ? Je n’en savais rien mais si ce foutu destin ne faisait que la mettre sur mon chemin, c’est qu’il y avait forcément une putain de raison.
Je l’ai regardé s’installer elle et ce petit garçon que je supposais être mon fils. Je l’avais regardé longtemps, tant et si bien qu’elle avait fini par s’en rendre compte. Son visage qui était d’aventure si joyeux et éclatant de bonheur venait tout juste de s’assombrir par le seul fait de m’avoir vu, moi, le Belzébuth de tous ses malheurs. Ce n’était pas vraiment étonnant étant donné que nous nous sommes quittés dans des termes plus que houleux. Mais toutefois, politesse oblige, je me levais pour lui faire face, laissant mon imposant ouvrage sur la natte où j’étais précédemment assis.
Ses premiers mots ne furent pas « Bonjour Mycroft, comment vas-tu depuis le temps ? » mais bien « Laisse-nous tranquille ». Je ne pus m’empêcher de sourire ironiquement et bien évidemment, de lui répondre tout aussi ironiquement. « Oh, mais je pensais que tu me blâmais justement parce que je vous avais laissé toi et Sloan dans le passé. Il semblerait que maintenant, ce soit une qualité requise pour entrer dans ton cercle privé, je me trompe ? » Je m’en voulu immédiatement après. Je n’avais pas réfléchi. Je fermais les yeux un instant en reprenant mon calme. Il ne servait à rien de me mettre en colère contre elle, je ne le savais bien. Elle avait toutes les raisons du monde de m’en vouloir. Moi, je n’étais que le bâtard qui l’avait abandonné alors que c’était à ce moment-là qu’elle avait le plus besoin de moi. Je n’étais qu’un salopard parmi tant d’autres. Qui étais-je pour venir troubler son bonheur encore une fois ? Un Hoffman. Si il y avait bien une chose que mon père m’avait appris, c’était qu’on ne laissait pas tomber les siens, qu’importe d’où ils venaient.
Je pris sa main dans la mienne et y déposait un léger baiser. « Pardon. Excuse-moi… je ne voulais pas. J’ai juste réagi au quart de tour, comme à chaque fois » . Puis je la recouvrais avec mon autre main. Je ne pouvais pas la laisser partir encore une fois, pas comme ça. Cette fois-ci, il allait bien falloir qu’elle m’écoute. Même si ce n’était pas facile pour elle. Même si elle avait envie de me frapper, de m’insulter et même de me faire du mal. Je ne lui en voudrais pas. J’étais celui qui était en faute. J’étais celui qui maintenant avait besoin d’elle. « Je ne te demande pas de me pardonner Eva. Je sais que je ne mérite pas ton pardon, mais je t’en prie… ne me rejette pas comme ça. Pas encore. S’il te plaît … »
Je tenais vraiment à ce qu’elle me laisse entrer à nouveau dans sa vie, dans leur vie. Même si je n’étais qu’un étranger pour le petit. Même si je ne le méritais pas. J’espérais simplement qu’elle m’autorise à regarder ce petit bout d’homme qui au final, me ressemblait beaucoup.




    lust for life
     please, touch me, I pray △my spirit is healthy, yes. mut I tell you, my flesh is healthy too. i am enlightened and free, but i am also lustful and carnal.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 31/07/2016
age : 27
messages : 101 Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: mes rêves se brisent sur tes phalanges - Mycroft et Eva Ven 16 Sep - 10:23


eva & mycroft
J'avais longtemps idéalisé Mycroft, l'avais place sur un piedestal et avais patiemment attendu qu'il revienne. Je pense que j'aurais été capable de tout lui pardoner, de l'acceuillir à bras ouvert et effacer ses erreurs si il n'avait été question que de moi. Mais ce n'est pas le cas, je ne suis pas seule. J'ai un fils, un merveilleux petit garçon de six ans et je ne veux pas le voir souffrir. Mycroft n'est pas stable, Mycroft n'a jamais été un père pour Sloan. Mon fils m'a souvent questionné au sujet de son père, l'imaginant comme un héros ne pouvant pas être à ses côtés parce qu'il est bien trop occupés à sauver d'autres gens. Mon fils croit que son père est un putain de héros. "Je ne veux pas que tu le déçoives, tu comprends ? C'est un petit garçon, il a pas besoin de connaître ce sentiment." L'un des sentiments que j'avais connu après le depart de Mycroft et qui avait bien faillis me briser. Si je n'avais pas eu Sloan, si je n'avais pas eu quelqu'un de qui je dois prendre soin, j'aurais probablement sombré.

Réapparaître soudainement, ne donne aucun droit à Mycroft. Aucun. Je ne suis pas en colère contre lui, je suis apeurée. J'ai peur qu'il me vole mon enfant, et j'ai peur qu'il lui fasse de faux espoirs pour disparaître à nouveau. J'ai peur de voir mon fils souffrir. C'est humain je pense. Attrapant ma main, il depose un baiser sur le dos de ma main. Un geste qui m'attendrie plus que je ne le voudrais. Je le montre pas cependant, préfère ne rien dire et écouter ce qu'il veut me raconter. Il s'excuse, me dit qu'il s'est emporté. Son autre main se depose sur la mienne et je sens un frisson me parcourir. "Je ne sais pas de quoi l'avenir est fait Seth. Je n'oublierais certainement jamais ce qu'il s'est passé. J'aimerais juste que tu nous laisse le temps ... Qu'on ne chamboule pas notre fils. " Le determinant "notre" m'était venu naturellement, sans que je le veuille vraiment. Peut-être qu'il était temps de lui laisser une seconde chance si il était prêt à la saisir.

"Si vraiment tu le désires, je te laisserais prendre ta place de père petit à petit. " C'était une grosse concession que je faisais désormais et il fallait qu'il la saisisse. Bien entendu, il ne serait pas tout de suite le papa de Sloan mais si il était prêt à faire des efforts et à s'investir dans leur relation, j'étais prête à lui laisser cette chance. "C'est un petit garçon merveilleux. " Mais ça, il s'en rendrait compte bien assez rapidement. Un léger sourire se dessinait sur mon visage tandis que je me faisais une raison, je ne pouvais vraisemblablement pas interdire au père de mon fils de le cottoyer. Certaines conditions devraient cependant être posées. "Tu ne dois pas lui faire de promesses en l'air... Jamais. Et tu te présenteras comme l'un de mes amis dans un premier temps. Si je vois que t'es digne de confiance, nous aviserons et lui apprendrons la nouvelle en douceur." Je tenais à ce genre de petites choses. C'était important pour moi, important pour Sloan. "Je peux te le presenter si tu veux "lui dis-je en regardant en direction de ma petite tête blonde.  

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: mes rêves se brisent sur tes phalanges - Mycroft et Eva
Revenir en haut Aller en bas
mes rêves se brisent sur tes phalanges - Mycroft et Eva
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» mes rêves se brisent sur tes phalanges (anthea)
» Thé ? Café ? Croissant ? Salade de phalanges ?
» ☞ (m) William Thompson + Les liens du sang ne se brisent jamais (pris)
» Armée des nains en 1000 points
» Nikky - Chef des Brigades Noires ~ FINI o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cisco's Way :: A Walk on San Francisco :: Pacific Heights :: Parc Lafayette-
Sauter vers: