AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter pour le forum et de up le sujet bazzart. On compte sur vous ♥
Merci de privilégier les bizuts !

Twin's Connection (+) Los Reyes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A Walk on San Francisco :: Civic Center :: House of Nob Hill
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Modérateur - frère Newton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 30/07/2016
age : 24
messages : 148
MessageSujet: Twin's Connection (+) Los Reyes Sam 20 Aoû - 23:13
Twin's connection
Sa sœur était nécessaire à sa vie. Drôle de façon de commencer un cheminement de pensée et Arthur se trouvait bizarre de toute manière. Mais c’était en l’attendant à un coin de rue qu’il se rendit compte de l’importance qu’Astoria avait dans sa vie, dans sa personnalité et tout le reste d’ailleurs. Ses choix, surtout. Il lui demandait souvent son avis, bien qu’il prenne de plus en plus de décisions seul de son côté, mais là il était dans une situation exceptionnelle qui lui foutait le doute sur tout le reste de son existence. Autant dire qu’une petite entrevue entre jumeaux était plus que nécessaire !

Les mains dans les poches, il soupira longuement tout en regardant les personnes passer devant lui sans vraiment le voir. Bien qu’il soit plutôt mignon comme garçon, il n’avait jamais compris pourquoi il était si transparent aux yeux des autres. Comme s’il était trop insignifiant pour qu’on le regarde. Et manque de chance, la personne qui le regardait en ce moment était un garçon et Arthur ne se sentait pas prêt à affronter ça. En plus de cela, il avait une petite amie, Katarina, avec qui Astoria s’entendait bien ! Et puis il y avait Ely. Et Katarina. Et Ely. Ohlàlà, il était grave dans la merde à jouer comme ça avec ses sentiments !

Non pas qu’il éprouve quoique ce soit pour Ely hein ! Mais il le tourmentait quand même. Disons qu’il pensait à lui et déjà rien que ça, ce n’était pas bon pour son grade. On ne pouvait décemment pas penser autant à quelqu’un en une journée sans qu’il n’y ait quelque chose derrière, n’est-ce pas ? On ne pensait même pas à un ami comme ça et Ely… il n’était pas sûr qu’il soit rien que son ami. Désabusé, désarmé, il fut néanmoins rassuré de voir la voluptueuse silhouette de sa charmante jumelle s’approcher de lui. Rien que de la voir, Arthur se sentait un peu mieux dans sa peau. Il faut dire qu’elle était beaucoup pour lui, voire tout parfois. Il savait qu’elle l’aiderait, qu’elle comprendrait mais surtout, qu’elle ne le jugerait pas…

« Astoria… » dit-il dans un sourire en la prenant dans ses bras en guise de bonjour. « Tu ne peux pas savoir comme cela me fait plaisir de te voir ! Comment tu te portes ces derniers jours ? »

Hors de question d’aborder de but en blanc la question d’Ely !


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 30/07/2016
messages : 39 Localisation : Bayview
MessageSujet: Re: Twin's Connection (+) Los Reyes Ven 23 Sep - 12:23
Twin’s Connection
Les reyes
C’est juste nous. Nous contre le reste du monde grand frère.

Avenir décomposé, futur qui s'envole, amour noyé, qui part en fumée, pourIl y a de ces liens que l’on ne brise pas, de ces liens qui sont indestructibles, de ce qui résistent à tout, de ce sur lesquels le temps n’a pas d’emprise. Frères et sœurs, même âme décomposée dans deux êtres, cœur qui bat à l’unisson, cœur qui ressent les mêmes émotions. Même liquide vermeille qui brûle leurs veines, faciès aux similitudes déroutantes et ce nom identique qui les lie à tout jamais. Union indéfectible depuis toujours, depuis les premières secondes, union éternelle, que rien ne pourra jamais éclater. Elle est la lune lorsqu’il est le soleil, jamais il n’y a eut de Astoria sans Arthur, jamais il n’y aura de Arthur sans Astoria. Petite part indispensable à son univers, morceau de son monde dont elle ne pouvait se passer.Seul être en qui elle avait un confiance aveugle, seul être en qui elle ne douterait jamais. Méandre de la vie qui les avaient fais avancer ensemble, main dans la main, chacun étant le pilier de l’autre, chacun restant la colonne vertébrale de son jumeau. Brun qu’elle a besoin de voir, brun que son coeur réclame, comme un appel à l’aide pour la sortir de la noyade, comme une demande désespérée de la sauver. Bien trop de temps passer loin de lui, bien trop de temps passer à ne pas pouvoir se confier à son protecteur. :flag:

Pensées qui diverge au fur et à mesure de son avancée, flash de l’autre soir qui s’impose dans son esprit. Visage détesté qui prend toute la place dans son crâne. Nom maudit qui ne cesse de se répéter inlassablement à son oreille jusqu’à la rendre folle, jusqu’à la faire devenir cinglée. Soirée qui devait s’effacer, soirée qui devait n’avoir jamais existé. Pourtant c’est comme si ce foutu destin faisait en sorte de ne la faire penser qu’à ça, de faire en sorte qu’elle n’oublie pas, qu’elle n’oublie jamais. Chaque voitures semblent être la sienne, mirage de leur course folle dans les rues de San Francisco. Chaque voix qui s’élèvent semblait avoir ses accents rauques et ses sifflements ironiques, lui font se remémorer ses mots plein de haine qu’il n’avait cessé de lui susurrer. Chaque hommes qu’elle croise, semble porter les mêmes marques indélébiles que lui, les mêmes tracés charbonneux qui lui sont propre. Chaque coin de rue plongés dans l’ombre ne sont que des rappels de là où tout a commencé, du moment à partir duquel il a commencé à la damner, à la rendre complètement folle. Va au diable Evans... Bordel de sa vie, foutoir incohérent de son esprit, mélange de sentiments contraires. Beaucoup trop de choses qui s’accumulent, qui s’ajoutent et qui la rendent complètement folle. Elle ne sait pas oublier, elle ne sait pas le rayer, elle ne sait plus, elle ne sait pas cesser de penser, de penser à lui. Bouleversement, véritable torrent qui secoue son existence.

Mais il y a ce sourire qui balaie les nuages, ce sourire qui réchauffe son âme, ce sourire qui fait naître le sien. Il a toujours eu ce don subtil de réparer les dégâts de ses maux, de soigner ses plaies, avec sa présence, avec la chaleur de son aura, l’efficacité de sa présence. Le seul qui a toujours sus comment faire, le seul à qui elle a toujours accepté de s’ouvrir. Alors c’est presque comme une obligation, comme un impératif de sauter dans l’étreinte salvatrice de ses bras, de serrer contre elle le héro de sa vie. « Arthur...Tu m’as trop manqué. » Elle a du mal à le lâcher, du mal à se détacher de son torse alors que ses prunelles croisent les siennes, identiques, même océan brûlant de chaleur sombre, même océan de sentiments, opalescences miroir de temps d’émotion. « Mal parce que j’ai été séparé de mon jumeau bien trop longtemps ! Tu sais que t’as pas le droit ! Je peux savoir où tu étais passé ? » Sourire complice qui se glisse sur ses lippes, alors qu’elle appose un baiser sur sa joue, marque de sa tendresse, marque de son affection. Elle est grande l’estime qu’elle porte à son frère, il est immense le besoin de le voir. Mais bien vite elle fronce les sourcils, bien vite sa main vient caresser sa joue alors que l’inquiétude la submerger. « Tu es sûre que ça va ? » Jamais les mensonges n’ont entravés leur relation, jamais les non-dit ne se sont posé entre eux. C’est simplement eux. Eux contre le reste du monde. Les Reyes mur de sûreté, mur de force, mur indestructible temps que leurs mains restent liées. Si l’un trépasse, l’autre ne le suit pas, il fait tout pour le sortir de là.
Made by Neon Demon



       
    ultraviolence

      I'M A NIGHMARE DRESSED LIKE A DAYDREAM
       roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Modérateur - frère Newton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 30/07/2016
age : 24
messages : 148
MessageSujet: Re: Twin's Connection (+) Los Reyes Sam 24 Sep - 16:22
Twin's connection
Plus qu’une simple présence, elle était un réconfort. Le bonheur personnifié. La renaissance des bonnes choses de la vie, celles qu’on n’oublie pas, celles qui nous marquent, celles qu’on voudrait revivre encore et encore, parce qu’on sait que cela nous fera du bien. Dans son regard de feu, il pouvait lire tout cet amour mais aussi des sentiments que les autres ne pouvaient pas voir. Que seule une part de son cœur pouvait connaître. Qu’ils le souhaitent ou non, ils étaient chacun lié à l’autre d’une façon si intense qu’il leur était fort peu aisé à l’un comme à l’autre de dissimuler un secret. Voilà pourquoi faire comme s’il ne ressentait rien de négatif était purement inutile. Mais Arthur tentait quand même le coup, sait-on jamais. Si sa jumelle était trop accaparée par ses propres problèmes, il était peut-être possible qu’elle ne voit pas son état et ne lui pose pas de questions.

Cependant, avait-il vraiment envie de passer inaperçu à ses yeux à elle ? C’était la seule en ce monde qui le voyait réellement tel qu’il était. Arthur savait au fond de lui-même que le jour où Astoria cesserait de le regarder, il cesserait, lui, de vivre. Il ne serait plus jamais le même. Pour le moment, il n’était pas question d’aborder ces choses négatives auxquelles, soyons honnêtes, il pensait souvent.

« Je pourrais te poser la même question ! …Non, en vrai, j’ai eu pas mal de boulot, avec la rentrée et puis… Avec Katarina quoi… Tu vois ce que je veux dire. »

Oui et non. En réalité, il n’avait que rarement vu sa petite-amie pendant les vacances, et encore moins depuis la rentrée. Non pas qu’il l’évitait en soi, mais disons… que confronter son regard quand ses pensées allaient vers un autre ne le mettait pas très en confiance. Il avait peur de lui-même plus que des autres. La question de sa sœur ne fit que confirmer ce qu’il pensait déjà : rien qu’en le regardant, elle pouvait savoir que quelque chose clochait dans sa tête.

« Allons nous asseoir quelque part, plus tranquillement. »

Avec tendresse, il la prit par la taille et la mena jusqu’au petit café non loin d’eux, à quelques mètres seulement, dans lequel ils s’installèrent. Connaissant les goûts de sa jumelle – enfin, jusqu’à présent il les connaissait à moins qu’il n’y ait eu des changements – il prit commande pour eux deux et croisa ses bras avec un petit sourire. Pour commencer, il regarda un peu dehors, puis ses yeux se reportèrent sur la jeune femme et il baissa la tête.

« Astoria, est-ce que tu penses qu’on peut aimer deux personnes à la fois ? »

De but en blanc. Arracher le pansement d’un coup sec. On le lui avait toujours dit de le faire ainsi…


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Twin's Connection (+) Los Reyes
Revenir en haut Aller en bas
Twin's Connection (+) Los Reyes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cherche twin-linked lascannon de razorback
» Débrider sa connection
» REYES [SIGN LA PLUS RAPIDE DE MA VIE ^^]
» Peut être prochainement une connection internet ?
» PNJ for the Twin White Shark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cisco's Way :: A Walk on San Francisco :: Civic Center :: House of Nob Hill-
Sauter vers: