AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter pour le forum et de up le sujet bazzart. On compte sur vous ♥
Merci de privilégier les bizuts !

Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Devenir un Ciscan :: Dossier d'admission :: Les dossiers validés
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Frère Warhol
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 11/09/2016
age : 24
messages : 131 Localisation : San Francisco
MessageSujet: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 18:09



Nemo Pitzbrook


Cisco Show & you ?

Je n'ai jamais vraiment aimé le Cisco Show. Je veux dire, cette radio propose des émissions sympas et les musiques qu'elle diffuse ne sont pas mal, mais c'est l'aspect :flag: « propagateur de rumeurs » qui me dérange. À cause de mon passé, j'ai un peu de mal avec ce genre de pratique. C'est donc loin d'être ma radio préférée, mais comme je travaille chez Cisco's, je suis bien obligé de l'écouter et de me tenir informé de ce qui s'y dit, même si je ne le ferais pas spontanément.
Comme je suis une personne assez discrète, qui ne fait rien de particulièrement intéressant, Cisco n'a jamais grand chose à dire sur moi. Néanmoins, il ne se prive pas de faire des allusions sarcastiques à mon passé compliqué, me surnommant « la victime de San Francisco ». Sympa, n'est-ce pas ?



Why this choice ?

Student. Je me souviens de la première fois que j'ai mis les pieds à la State San Francisco. J'étais en dernière année de lycée, pas encore diplômé, et je voulais m'assurer que c'était bien dans cette université que je souhaitais passer les prochaines années de ma vie. C'était un peu comme une évidence pour moi de me rendre ici car, n'ayant pas la moindre idée du métier que je souhaitais faire, je ne voyais pas l’intérêt d'entrer dans une école spécialisée en tel ou tel domaine. Je me suis donc rendu au bureau d'accueil, et ai consulté la brochure qui détaillait les différents diplômes proposés. Informatique, langues, éducation... Je me suis immédiatement senti noyé dans le flot de matières qui y étaient détaillées. Il y en avait tellement, je ne savais pas lequel choisir ! Après quelque temps de réflexion, j'ai fini par m'inscrire en double cursus, avec philosophie en majeure et langues et civilisations en mineure. Pour ce dernier cursus, j'ai eu beaucoup de mal à me décider entre Français et Japonais, mais mon choix a fini par se porter sur nos amis les frenchies.
Cela fait désormais six ans complets que j'étudie ici (waouh, déjà ?). J'ai validé mon undergraduate pour les deux cursus, et viens d'entamer ma troisième année de Doctorat de philosophie, ayant décidé d'abandonner les langues et civilisation françaises une fois mon diplôme en poche car je savais que le Doctorat demandait plus de boulot. Procrastinateur, je travaille juste ce qu'il faut pour ne pas redoubler, préférant consacrer le peu de temps libre que me laissent les cours et mes jobs à la musique. Je ne sais toujours pas vraiment ce que je vais faire après tout ça, alors pour l'instant je continue les études. De toute manière, cela me plaît, alors pourquoi arrêter ?
Mon bizutage a été plutôt cool, franchement. À cause de ce que j'avais vécu au collège, je craignais le pire, mais ils se sont contenté de balancer des œufs et de la farine sur toutes les premières années. Le seul truc un peu contraignant, c'est qu'ils ont fait ça juste avant le début des cours, ce qui nous a forcé à garder ce curieux mélange sur la tronche pendant toute la journée, mais bon. Il y a bien pire, dans le genre, donc je n'ai pas à me plaindre.
La musique a une place très importante dans ma vie, aussi bien celle que j'écoute que celle que je crée. Elle a toujours constitué pour moi un moyen de gérer mes émotions, et c'est ce dont j'ai besoin. Je l'utilise à des fins thérapeutiques, si on veut. Je chante donc, mais j'apprends également le piano et la guitare depuis plusieurs années. Entrer dans la confrérie Warhol a donc été pour moi comme une évidence, et je m'y suis immédiatement senti à ma place. C'est bien la preuve que j'ai fait le bon choix, non ?

J'ai également un petit boulot à côté de mes études. Pour me faire mûrir et parce que bon, on va pas se mentir, je commence à me faire vieux, mes parents m'ont pris un appartement dans le quartier de l'université. Sauf que voilà, ça a un prix, et ne voulant pas leur coûter trop cher et être quand même un minimum indépendant, j'ai décidé de travailler le week-end. Je suis ainsi serveur chez Cisco's depuis un an désormais, et ai également pris l'habitude de faire du baby-sitting certains soirs. Les enfants sont les seuls individus avec lesquels je n'ai pas trop peur de me sociabiliser car, normalement, ils te jugent beaucoup moins leurs aînés.



Story of my life

We all are stranger creatures than when we all started out as kids
Je m'appelle Nemo. Attendez, je vous vois venir tout de suite... Le premier qui fait une blague liée à un certain poisson clown, je lui casse la gueule. Je suis pas crédible ? Je sais, il suffit de me regarder une seconde pour comprendre que je suis incapable de taper sur quelqu'un. De toute façon, je déteste la violence. Toujours est-il que je préfère me référer au protagoniste du film Mr. Nobody qu'à un petit poisson trop stupide pour rester là où on lui dit.
Reprenons. J'ai une vie plutôt lambda. Enfin, non. C'est un mensonge. Disons que j'ai eu un début de vie des plus normaux, mais ça, c'est plutôt logique, n'est-ce pas ? Je suppose que l'on commence tous sa vie dans la normalité la plus totale, et que ce sont les événements futurs qui forgeront la personne que l'on sera au final, n'est-ce pas ? Enfin, toujours est-il que j'ai toujours été un peu nul pour parler de moi, alors pourquoi ne pas commencer par ma famille ? Dans tous les cas, il me semble que se présenter passe par parler de ce qui est important pour soi, et ma famille compte énormément pour moi. Je suis l'aîné d'une fratrie de trois enfants ; quelques années après ma naissance sont donc arrivés mon petit frère et ma petite sœur, qui étaient jumeaux – et le sont toujours, hein. Nous avons tous trois grandis dans un environnement familial optimal ; même si nos parents n'ont jamais roulé sur l'or, ils s'aimaient et nous aimaient énormément, et c'était bien tout ce qui comptait. L'argent n'est qu'un moyen, et non pas une fin en soi, n'est-ce pas ?

Don't grow up. It's shit.
Comme vous l'aurez sans doute compris, mon enfance s'est globalement bien passée. J'ai toujours été timide, ce qui rendait la tâche de me faire des amis un peu compliquée, mais cela ne me posait pas problème. Je n'ai jamais eu beaucoup d'amis, préférant quelques copains que je connaissais bien à un groupe de connaissances finalement insignifiantes. C'est au collège que les choses se sont corsées. Les enfants sont globalement gentils, mais dès lors qu'ils entrent dans la puberté, une partie d'entre eux devient cruelle. Vraiment. Je ne sais pas à quoi c'est dû, j'imagine qu'en ayant fait des études de sciences ou de psycho j'aurais mieux compris le pourquoi du comment, mais ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Les adolescents, comme j'ai pu le remarquer au cours de mes années passées au collège, semblent éprouver le moyen de se trouver un bouc émissaire, sur lequel ils s'acharneront quotidiennement. J'ai été ce bouc émissaire. À partir du moment où, comme moi, on ne sait pas ou on n'ose pas se défendre, on se retrouve rapidement pris dans un cercle vicieux dont il est difficile de sortir. Ouais, clairement, je suis une victime. Vous pouvez le dire, même si j'aime pas ça.

Hell is real
Pour vous la faire courte, mes années au collège ont été un enfer.  Le lycée n'a pas été tellement mieux. Même si les gens y étaient plus mûrs, c'était moi le problème, cette fois-ci. À cause de ce qui m'était arrivé au collège, j'étais carrément introverti, limite asocial. Je n'ai pas vraiment réussi à me faire d'amis là-bas, j'étais plutôt ce type bizarre qui reste tout le temps tout seul et que les gens regardent avec curiosité. La dépression que j'aie faite n'a pas aidé, et réciproquement cet isolement n'a pas aidé la dépression. Parce que oui, vous vous en doutez bien, il est difficile de garder un moral au top lorsque l'on se fait harceler tous les jours, sans exception, pendant plusieurs années. On commence à croire que c'est nous le problème, que c'est de notre faute si les autres nous victimisent. On commence à se détester, à vouloir mettre un terme à sa vie. Enfin, je ne suis pas là pour m’apitoyer sur mon sort. Ou peut-être que si ? Je suis là pour parler de moi, en tout cas, mais pas pour vous mettre le moral dans les chaussettes – on est déjà bien trop nombreux à être dans ce cas-là, inutile que je vous rajoute au lot. Je voulais juste que vous ayez une idée de tout ce bazar, et que vous soyez au courant que j'ai fait une dépression il y a des années de cela, et que je suis malheureusement encore empêtré dedans, et dans un tas d'autres trucs, genre anxiété sociale et tout ce qui va avec.

Wish we could turn back time to the good ol' days
C'est sans doute de tout cela que découle ma relative immaturité. Je crois qu'il y a un truc qu'on appelle « syndrome de Peter Pan », mais encore une fois c'est de la psycho, et j'y connais rien. Toujours est-il que je dois avoir un truc approchant, mais un peu plus soft. Genre, je déteste l'idée de grandir. J'ai le sentiment que tout allait bien lorsque j'étais enfant, et que les choses n'ont fait qu'empirer depuis lors. J'aimerais redevenir un gosse ou, mieux encore, l'être resté et ne pas avoir vécu ces années d'adolescence. Malheureusement, c'est pas vraiment possible, alors je suis bien obligé de grandir tant bien que mal, même si j'ai malgré moi des réactions dignes d'un gamin de cinq ans, de temps à autre.

If it wasn't for this music, I don't know how I would've fought this
Heureusement pour moi, j'ai découvert un truc fabuleux : la musique. Waouh. Nan, sérieusement, j'ai commencé à y devenir limite accro durant mes années collège. J'en écoutais tout le temps, car cela me permettait de mettre de côté ma vie et mes soucis le temps d'une chanson. Et puis, vous ne trouvez pas qu'il y a quelque chose de réconfortant dans le fait d'écouter un album que l'on connaît par cœur ? Je veux dire, on sait toujours quel morceau, quelle note ou quelle parole va suivre celle que l'on est en train d'écouter. Il n'y a pas de hasard, pas de mauvaise surprise possible... C'est tellement rassurant. Bref. Je m'égare, je suis désolé. Suite à ça, j'ai commencé à prendre des cours de chant et de guitare, puis de piano. Et j'ai fini par écrire mes propres chansons. La musique me fait du bien, elle constitue pour moi une forme de thérapie. Sans elle, je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui.

Who am i


Mes chers parents m'ont prénommé Nemo Pitzbrook et je dois dire que ça me va plutôt bien. Je suis né un lundi 28 décembre 1992 dans la fabuleuse ville de San Francisco. Ce qui me donne vingt-trois ans.
On me dit souvent que je ressemble à Tyler Joseph, je sais, un canon. Sinon, dans la vie je suis étudiant en philosophie, serveur au Cisco's et baby-sitter à mes heures perdues et bien évidemment, je suis totalement célibataire. Et on dirait bien que je suis un personnage inventé, alors gare à vous !



My nature
attentionné + gentil + affectueux + à l'écoute + digne de confiance + patient + réfléchi + honnête + attachiant + curieux + passionné + créatif + rêveur + compliqué + enfantin + boudeur + rancunier + hypersensible + réservé + distant + déprimé + perfectionniste + anxieux + manque de confiance en soi + possessif + procrastinateur




Real you


Ne le dîtes à personne, mais je suis vachement connu sous le pseudo Ada. Si si, je vous jure. J'ai seize ans et je vis en France. Vous aurez la chance de me croiser tous les jours ? (je viens de commencer mes études so j'ai pas encore trop conscience du temps de travail requis) c'est certain ! Je parcours les rues de San Francisco grâce à Facebook et je pense qu'il a juste l'air trop cool !.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 23/08/2016
age : 23
messages : 280
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:16
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuue :love:
Je suis en train de lire ta fiche dans l'optique de te valider, mais Nemo comme prénom, j'adore !!! Surtout si y'a ref à Mr. Nobody, film super top (vive Jared).
Bonne continuation ici Very Happy


TATYANA V. AZAROV

“Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer.” ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 23/08/2016
age : 23
messages : 280
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:21



Congrat, tues validé !



bienvenue parmi nous

Ouah, ta fiche m'a touchée. J'avais l'impression de lire ma biographie... Sincèrement, je ne vais pas me dévoiler lors de ta validation, mais tu ne peux pas savoir à quel point j'ai de l'empathie pour Nemo et à quel point je me vois en lui. Je pense qu'on est beaucoup dans ce cas, ou au moins un peu, et j'aime beaucoup ce que tu en as fait. Qu'il représente cette part d'élèves ou d'adultes qui continuent de penser qu'ils auraient dû "s'arrêter à l'enfance", parce que la suite ne leur a pas été vraiment bénéfique. Bref, je m'arrête là, mais ton personnage est top et ton orthographe irréprochable. Je t'aime déjà :love:

Maintenant je t’invite à aller recenser ton avatar dans le bottin avec le formulaire fournis. Afin de te créer un entourage, n’oublie pas de faire ta fiche de lien et aussi d’intégrer un club ou une équipe universitaire. Si ton personnage est un DC voir TC, merci de venir le déclarer dans le sujet de demande et répertoire des multi-compte.

N’hésite pas à te connecter sur la cb ou à poster dans le flood afin de faciliter ton intégration même si entre nous, je ne m’inquiète pas trop pour toi ! Si tu as le moindre souci, le staff est là pour t’aider. Jolene, Nate, Mycroft ou Sahel sont à ta disposition et seront ravis de te venir en aide.

En tout cas, nous sommes ravis de t’accueillir ! Bienvenue dans la famille qu’est Cisco’s Way



TATYANA V. AZAROV

“Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer.” ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Frère Warhol
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 11/09/2016
age : 24
messages : 131 Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:23
Merci beaucoup ! :love:
Oui, c'est bien une référence au film, je suis fan de ce prénom depuis que je l'ai vu, puis c'est original quoi ! :cute:


Shaking hands with the dark parts of my soul
Your shaking shoulders prove that it's colder inside your head than the winter of dead

©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Frère Warhol
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 11/09/2016
age : 24
messages : 131 Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:26
Je viens de voir ton nouveau message, et je dois te dire qu'il m'a touché sans doute autant que la bio de Nemo t'a touchée, ahah... J'avoue m'être moi-même beaucoup inspirée de ma propre histoire pour l'écrire, donc on se comprend... Bref, tout ce que t'as écrit est vraiment adorable, et merci beaucoup pour la validation ! :love:


Shaking hands with the dark parts of my soul
Your shaking shoulders prove that it's colder inside your head than the winter of dead

©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 23/08/2016
age : 23
messages : 280
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:47
Ce film est vraiment génial ** ça me fait penser aussi au Capitaine Nemo xD Bref, pleins d'autres références que Le Monde de Nemo x)

Trop d'émotivité :allez: Ravie de t'accueillir parmi nous :love:


TATYANA V. AZAROV

“Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer.” ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Forever a Ciscan
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 30/07/2016
age : 27
messages : 134
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:48
BIENVENUUUE :geu:


game on
I'm sorry if you don't like me, but truth is I don't plan on changing for anybody. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:50
Bienvenue parmi nous ! :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Frère Warhol
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 11/09/2016
age : 24
messages : 131 Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary Dim 11 Sep - 19:57
Tatyana Mais tellement ! Ah, j'y avais pas pensé à celui-là :mdr: Et merci encore ! Very Happy

Rafael & Jaeden Merci à vous deux ! :love:


Shaking hands with the dark parts of my soul
Your shaking shoulders prove that it's colder inside your head than the winter of dead

©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary
Revenir en haut Aller en bas
Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nemo Pitzbrook + You can close your eyes if you want, sometimes things are less scary
» Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise. ₪ 2 fév, 20h50
» Come together ▽ 23/05 | 17h20
» ARMAGEDON ☞ close my eyes.
» Elo - Close your eyes, take a breathe, count to three...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cisco's Way :: Devenir un Ciscan :: Dossier d'admission :: Les dossiers validés-
Sauter vers: