AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter pour le forum et de up le sujet bazzart. On compte sur vous ♥
Merci de privilégier les bizuts !

Angela  Le monde vu d'en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Devenir un Ciscan :: Dossier d'admission :: Les dossiers validés
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Soeur Newton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 26/09/2016
age : 23
messages : 3
MessageSujet: Angela  Le monde vu d'en bas Lun 26 Sep - 10:34



Angela Maria Martinez


Cisco Show & you ?

RAS. Cisco je m'en fiche comme de l'an 40 voire même plus encore. Je n'écoute absolument pas son émission qui pour moi est la démonstration même de la perversion et la déviance même de notre humanité et la preuve de ce qui va mal dans notre monde. Colporter des ragots et détruire des réputations et des vies voilà ce qu'il fait. Certes certaines personnes ont sans doute beaucoup à se reprocher mais ce n'est pas à lui de les juger mais au Seigneur. Je le blâme lui mais aussi tous ceux qui l'écoutent car sans publique il ne serrait rien.
Sinon à part ça je n'ai jamais fait les frais de son émission si ce n'est des petites blagues que l'on m'a rapporté. Visiblement il se sert de ma dévotion hors normes à la religion pour lancer des "Angela confirmera que c'est moralement répréhensible". Et il y a même eu des moqueries sur moi et ma bible car oui j'ai constamment ma bible dans mon sac. Mais si ça l'amuse de rire des autres, ça ne le rend que plus mesquin et petit.



Why this choice ?

J'ai débarqué à la fac l'année de mes 19 ans soit un an après mon diplôme, et pour cause il m'a fallu un an pour pardonner à Adrian et me résoudre à respecter ses volontés. Entre l'héritage qu'il m'a laissé et mes deux bourses (excellence des résultat et élève surdouée pour la première, élèves à bi-nationalité (un truc sur la diversité à la fac etc.)) je n'ai pas eu de mal à financer la fac sans parler de mes emplois autour pour m'assurer de pouvoir manger car les études finalement ça coûte cher.
Depuis toute petite j'ai toujours rêvé d'être médecin d'un car aider les personnes est pour moi la chose la plus noble à faire et de deux car c'est un moyen de faire de l'argent et de fuir loin de la pauvreté.
C'est ainsi que je me retrouve tout juste diplômée de mon bachelor et que je poursuis mon cursus de médecine, ce qui me place dans ma première année de doctorat, plus que 6 ans à tirer.

Pour ce qui est d'une confrérie j'ai rejoint les Newton. Je me suis dit que faire partie d'une confrérie c'est s'intégrer et comme j'ai toujours eu du mal avec ce concept j'ai pensé que ça pouvait être utile. Je suis maintenant soeur depuis 3 ans et dans la confrérie depuis 4 ans. J'ai choisi celle-ci car aucune ne me correspondait sauf celle-ci. Elle ne regroupait pas les riches, ni les gens populaires, ni les brutes. Ce n'est pourtant pas un puits à bête de foire, je suis d'ailleurs surement la seule à rentrer dans cette catégorie. Oui ne vous voilez pas la face je sais que vous riez de moi et de ma bible, je vois vos expressions quand je passe mais pour être honnête je m'en contrefiche. Chez les Newton j'ai pu être cette tête surdouée et bizarre sans être jugée. Et pour mon bizutage c'est à peine s'il a existé, perturber certains cours, se faire vomir à cause de l'alcool tout au plus. Au final je ne sais même pas dire si je me suis intégrée, mais au moins j'ai une confrérie.



Story of my life

« Pardonnez-moi mon père car j’ai péché. » Assise dans le confessionnal, je joue machinalement avec mes mains. Je m’y sens affreusement mal à l’aise, mais n’est-ce pas là le but, ressentir ce sentiment afin de mieux faire sa rédemption ? À travers le petit quadrillage j’aperçois les traits du père et son regard bienveillant à mon encontre. « Allez-y mon enfant je vous écoute. » « J’ai commis un parjure mon père, et chaque jour qui passe le poids de cette promesse non tenue me pèse un peu plus. » Je referme mes paupières sur mes yeux humides desquels deux larmes viennent fouler mon visage sans que je daigne les effacer du revers de ma main. « Mon enfant la réponse est pourtant évidente. Contentez-vous d’honorer votre promesse. » Je le sais que c’est la seule solution mais j’en suis pourtant incapable. Mon regard de détresse se pose alors sur celui du prêtre. Il remarque de suite mon désarroi, ma peine. « Quelle est donc cette promesse mon enfant ? »

Pour arriver à cette promesse il faut remonter à son origine. Je suis née et j’ai grandi dans le quartier pauvre de San Francisco aussi appeler le quartier du petit peuple. Ici les maisons ne sont guères plus grandes qu’un pool house pour les plus spacieuses, les autres se rapprochent de l’abri de jardin. Dans ce quartier les habitants ont tous deux points communs, ils sont pauvres et ils sont Mexicains (ou du moins latinos) si bien que j’ai grandi en ayant l’intime conviction que les deux étaient synonymes. Puis on a fini par avoir la télévision et en découvrant des stars comme Eva Longoria j’ai alors compris que c’était propre à ma famille et à nos voisins. J’ai alors fini par comprendre que c’était seulement chez nous que la mama pleurait le soir de Noël de ne pouvoir offrir rien de mieux à ses enfants que des confiseries et parfois des jouets bon marché. Il n’y avait que chez nous que chaque économie était la bonne. Cela n’a certes pas durécar notre père s'est tué à la tâche jour et nuit dans son garage et a fait de son affaire l’un des garages les plus rentables de la ville. Ma mère c’est elle aussi donné beaucoup de mal, car en plus de ses 8 enfants et de sa maison à gérer elle n’a jamais cessé de faire du ménage pour les personnes les plus aisées de la ville. J’ai alors grandi parmi les pauvres et cette expérience n’a rien de joyeux. Mais c’est pourtant dans cette misère que je l’ai rencontré. Adrian Rodriguez, je ne sais dire ce qui chez cet homme m’a plu mais je l’ai aimé dès le premier regard. 

Je me souviens du jour où je l’ai perdu comme si c’était hier. Je venais d’être diplômée et ce jour était supposé être mon jour. Après deux ans de relations seulement on avait décidé de se marier contre l’avis collectif. Mais toujours est-il que ce jour-là j’étais à l’église. Mes cheveux étaient relevés dans un chignon abondant et une mèche rebelle venait habiller mon visage. J’aurais voulu avoir un voile mais nous n’avions pas les moyens de faire dans le détail et je portais d’ailleurs la même robe que ma mère dans des soucis d’économie. Mais je n’étais pas le moins du monde gêné ou triste d’avoir une telle tenue. Au contraire j’étais honorée de me marier à mon tour dans cette robe, une robe d’un blanc immaculé et d’une simplicité sans pareille. Elle était ajustée à la taille et le bas tombait dans un tissu fluide. Seules mes épaules étaient couvertes de manches, c’était simple mais efficace. Quant au bouquet il devait y avoir 3 roses tout au plus dedans la grande majorité des fleurs étaient des marguerites, toujours pour un souci d’économie. Seule dans l’annexe de l’église je faisais les 100 pas stressée comme jamais. Je revoyais chaque instant à ses côtés, la fois où il m’a abrité sous ses bras pour me protéger de la pluie, ou encore quand il m’a veillé une nuit entière à cause de ma fièvre. Je me sentais en sécurité avec lui et éperdument amoureuse. Et chacun de ces souvenirs chassaient les démons qui m’habitaient et insufflaient en moi un vent de doutes. Mon père m’attendait devant la porte et non dans la voiture comme il me l’avait proposé. De ses filles j’avais toujours été sa favorite et il refusait de me voir me marier contre mon gré, et dans le doute qu’avait créé ce mariage quelque peu attife il m’avait alors proposé cela comme une échappatoire. J’avais alors la possibilité de fuir mon mariage en voiture. Mais je l’ai dissuadé d’agir de la sorte. Et finalement garder mon père fut surement le meilleur choix que j’avais fait de la journée. Il était là au moment où le plus beau jour de ma vie bascula dans le plus horrible. Il était là pour me tenir la main et me serrer contre lui tout en m’embrassant le front afin de faire taire mes sanglots. Il était là pour me maintenir debout alors qu’encore toute de blanc vêtu je me tenais debout dans une morgue devant un corps plutôt que devant un prêtre à échanger mes vœux. Mais le résultat était sans appel, c’était bien Adrian qui était là, le corps grisâtre, les mains froides et deux orifices béants en pleine poitrine. Les jours qui suivirent furent les pires de mon existence. Je refusais de bouger, de me lever, de me laver et même de m’alimenter. J’ai passé trois jours allongés sur le carrelage de la salle de bain encore habillé de ma robe de mariée. J’ai finalement fini par me relever le jour où la lettre est arrivée, fraichement envoyée par le notaire d’Adrian. Mes parents ont glissé la lettre sous la porte et j’ai reconnu l’écriture, depuis trois jours j’effectuais mon premier mouvement. C’est de cette lettre que découle ma promesse. Incapable de formuler mes mots je tends le papier maintenant jauni et corné au prêtre et durant sa lecture je la récite moi-même dans ma tête. Je la connais par cœur chaque mot, chaque ponctuation, je connais même l’emplacement de mes larmes sur le papier. Je l’ai lu et relu tellement de fois. Voilà ce qu’elle dit : 

Chère Angela, mi corazón,

Si tu lis cette lettre c’est que malheureusement je ne suis plus de ce monde pour te dire ces mots. Tu dois te demander pourquoi j’ai été aussi prévoyant d’écrire une telle lettre aussi jeune. Mais je vais tâcher d’éclaircir cette zone ombre en espérant que tu puisses continuer à m’aimer après cela. Dans notre monde il y a de la place pour types de personnes, les gens bien, le petit personnel des grands, et ceux comme moi qui représente le mal. Quand on grandit dans la rue il nous reste deux choix et j’ai fait le mauvais. Je sais que tu comprendras ses mots et que cela éclairera tes yeux. Voilà je suis rentré dans le gang à 15 ans après que mon père ait perdu son travail c’était pour moi le seul moyen de subvenir aux besoins de ma famille. Si je ne t’en ai pas parlé c’est que je sais, ou du moins savais que cela marquerait la fin de notre relation car tu es ce qui représente le bien dans ce monde. C’est d’ailleurs surement pour ça que je n’ai jamais trouvé le courage de te le dire, de te perdre. Tu es certainement la seule chose bien qui me soit arrivée et ta bonté et ton amour sont les seules choses qui ont préservé mon âme de la damnation corazón. Je me souviens encore du jour où je t’ai rencontré, toi et ta belle chevelure noire dans le vent. Tu étais dans ton élément, tu aidais les plus démunis et ton sourire innocent et plein de vie m’a tout de suite redonné foi en notre humanité. Et chaque fois que je te regardais je revoyais cette jeune femme pétillante pleine de vie et avec un cœur gros comme la main. C’est aussi la raison de cette lettre, j’ai plusieurs requêtes à te faire.
Premièrement j’espère de tout cœur que tu ne me pleureras pas. Je ne le mérite pas, et je ne serais que peiné de te voir triste et éteinte alors que ce qui faisait battre mon cœur, ce qui me faisait respirer c’était ta façon si unique de croquer la vie à pleine dent, de trouver la joie dans les moments simples de la vie. Je ne suis malheureusement plus là pour te serrer et faire taire tes larmes d’une caresse. Alors ne pleures pas et pour cela ne vient pas sur ma tombe plus d’une fois par an. Je t’accorde un jour dans l’année pour pleurer mais promets-moi d’essayer de rire à nouveau les autres jours.
Ensuite je sais que ma mort n’est surement pour toi rien d’heureux pour le moment, mais c’est surement la meilleure chose qui te soit jamais arrivée. Je te lègue le peu que j’ai Angela, et s’il te plaît prend le pour aller étudier. Sors-toi de cette merde qu’étais notre vie. Tu es une fille brillante qui pourrait avoir le monde à ses pieds alors donne-t-en les moyens. Vis la vie que j’ai toujours voulue pour toi. Une vie sans que tu sois genoux à terre toute la journée, sans que ton parfum ne soit celui des produits détergents que tu manipules toute la journée. Deviens ce médecin que tu as toujours voulu être et quittes notre monde pour rentrer dans celui auquel tu aurais toujours dû appartenir. Envole-toi, élève-toi et devient la reine que tu as toujours été pour moi.
Pour finir il y a une boîte cachée sous le lit qu’on partageait, ne l’ouvres pas. Elle ne t’amènerait que plus de peine alors détruit là et fait par la même une croix sur moi.
Angela tu dois me promettre de m’oublier et d’essayer de vivre à nouveau. Tu dois me promettre de retrouver quelqu’un de mieux que moi qui te rendra heureuse et qui te donnera ces six enfants que tu m’as toujours réclamé. Et le jour où tu épouseras cet homme dit lui merci. Oui remercie le pour moi de t’apporter ce que je n’ai pas réussi à te donner.
Je t’aimerais éternellement et même sans avoir partagé nos vœux sachent qu’en ce qui me concerne mon âme serra éternellement lier à la tienne. Partout où tu seras je serais là veillant sur toi. Alors vas-y vole, vis et profites de ce cadeau.

Avec tout mon amour et mon cœur

Adrian.


Ce jour-là en entendant ces mots je me suis relevée, j’ai retiré ma robe et je me suis lavée. J’ai repris ma vie en mains sans jamais ré aborder le sujet. Pendant presque un an je l’ai détesté, je lui en ai voulu de m’avoir fait subir ça, de m’avoir caché son vrai visage. Mais au final je lui ai pardonné et j’ai continué à l’aimer. Le premier anniversaire de sa mort fut le jour où sur sa tombe j’ai relu la lettre. Je l’ai insulté, puis je lui ai déclaré mon amour avant de lui promettre chaque point évoqué dans ses mots. Je me suis inscrite à la fac avec l’argent qu’il m’a laissé, je sais qu’il est sale mais je reverserais un jour le même montant à une association pour le purifier. J’ai donc repris mes études après un an à récurer les chiottes des autres. Malgré les apparences j’ai toujours été une surdouée, et j’étais de loin l’élève la plus brillante et la plus studieuse de ma promotion j’avais même eu mon diplôme avec la note maximale grâce aux options. Ainsi j’ai entrepris de me sortir de notre monde, mais il reste le dernier point celui que malgré les 5 années écoulées je n’ai jamais réussi à m’y résoudre. Même poser mes yeux sur un autre homme est pour moi un éternel supplice. Pourtant je l’ai promis en sachant ce jour-là que je commettais un parjure, d’où ma confession. Pourrais-je seulement tourner la page un jour ?

Who am i


Mes chers parents m'ont prénommé Angela (et après on s'étonne que je sois proche de Dieu) Maria (un incontournable chez les hispaniques) Martinez et je dois dire que ça me va plutôt bien. Je suis né un 8 décembre 1993 dans la fabuleuse ville de San Francisco. Ce qui me donne 22 ans.
On me dit souvent que je ressemble à Brittney Alger, je sais, un canon. Sinon, dans la vie je suis étudiante en médecine et maid à mi-temps et bien évidemment, je suis mariée à Dieu. Et on dirait bien que je suis un personnage inventé, alors gare à vous !



My nature
"Pousse ta caméra tu me gênes." "Allez soit sympa tu peux bien répondre à quelques questions afin de m'aider sur mon projet." "C'est bon vas y, je te donne 10 minutes je dois réviser mon anat pour demain." "Ce que tu peux être studieuse quand tu t'y mets ..." "9 minutes ..." "C'est bon, c'est bon, alors pour commencer Angela parles nous un peu de toi." "Tu veux savoir quoi au juste ?" "Je sais pas moi, qu'est-ce qui te caractérise le plus ?" "Je dirais que ma foi me caractérise. Je suis très pieuse et ce depuis ma tendre enfance. J'ai toujours trouvé mon réconfort auprès de Dieu et de là on peut dire que plein de choses en découlent et affectent ma vie. De ce fait je me considère comme quelqu'un de foncièrement altruiste et bienveillante avec son prochain. Je veille bien plus au bonheur des autres qu'au mien. En plus de mes études et de mon travail je vais donc faire l'aide au devoir pour les orphelins et je sers aussi à manger à la soupe populaire. Bien que l'humilité m'impose de garder ça secret, je fais faire une exception. Je pense pouvoir me considérer comme généreuse, il m'arrive régulièrement de redonner de l'argent aux plus démunis de ce monde. Pour finir la religion m'a appris à être honnête, et je ne me souviens même pas de la dernière fois où j'ai menti." "Le moins qu'on puisse dire c'est que tu es une sainte. D'autres qualités à votre actif Votre Sainteté ?" "Cesse de faire le pitre, il n'y a rien de drôle. Et je ne suis pas une sainte seulement une bonne catholique. et si tu veux une autre qualité je dirais patiente, sinon je vois pas comment je pourrais être ton amie." "Elle se vexe facilement la petite. Et du coup derrière ses airs d'ange quelques défauts ?" "Des tas, je suis certes une bonne catholique mais j'en reste pas moins une simple mortelle. Comme tu viens d'ailleurs de le soulever je suis sensible et émotive. Bien que je fasse mine de rien devant l'adversité, chaque mot me touche en plein coeur et me blesse. Je sais que je suis bien différente des autres filles de mon âge mais je trouve ça tellement mesquin de me le rappeler sans cesse. De plus je suis issu d'une famille du Sud ce qui induit malgré moi d'avoir le sang chaud, et ce couplé à ma franchise peut amener des situations et des mots que je suis peu fière d'avoir créées et prononcés. D'ailleurs mon trop-plein d'honnêteté n'amène pas que ma franchise avec lui mais aussi mon côté gaffeuse. Je gaffe sans cesse sans le vouloir et même si parfois mentir est bon comme cacher un anniversaire surprise, je suis tellement peu experte en la matière qu'on remarque direct que je cache quelque chose. Dernier point on me décrit souvent comme naïve, mais je préfère me qualifier de grande candide et optimiste. Je refuse de croire que le monde est aussi noir qu'on nous le montre. Je suis persuadé qu'il y a du bon et du beau en chaque personne, il suffit seulement de le chercher un peu." "Et bien le moins qu'on puisse dire face à ça c'est que tu es plutôt lucide dans le fond. Sinon en quoi la vie t'a modifié ?" "La vie m'a appris de multiples choses. Quand on a grandi dans les quartiers pauvres l'endroit où même se payer du pain peut être compliqué certains jours, on devient très vite un bon gestionnaire et économe, chaque centime est scrupuleusement mis de côté et chaque dépense a subi le jeu du pour ou contre. Côtoyer la pauvreté ça vous donne aussi une ambition hors norme, une rage de réussir à toute épreuve. Et si on échoue et bien l'on persévère encore et encore. Mais la vie ne m'a pas qu'apporté que des bonnes leçons, elle m'a brisé. J'ai perdu de ma joie de vivre et la méchanceté du genre humain m'est devenue si dure à supporter que je me suis repliée, devenant ainsi une fille plutôt solitaire. Oh 12 minutes, c'est déjà 2 minutes de trop, allez laisses moi réviser maintenant. Allez coupes ta caméra ! Ce que tu peux être agaçant." La chamaillerie continue encore 5 minutes avant que la caméra ne se coupe.




Real you


Ne le dîtes à personne, mais je suis vachement connu sous le pseudo Ratatouille/Pol. Si si, je vous jure. J'ai 19 ans et je vis en France. Vous aurez la chance de me croiser sur la cb c'est certain ! Je parcours les rues de San Francisco grâce à Tempérance Henderson mon DC et je pense que :fuck: gratuit et plein d'amour.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 23/08/2016
age : 23
messages : 280
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Lun 26 Sep - 12:17
Je suis la prem's à te dire : RE-BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUE :love:
J'ai hâte de lire ta fiche et qu'on mette le lien avec Luke sur pieds :héhé:
Amuse-toi bien :love:


TATYANA V. AZAROV

“Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer.” ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Frère Warhol
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 11/09/2016
age : 24
messages : 131 Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Lun 26 Sep - 12:42
Bienvenue Angela. :nemo:


Shaking hands with the dark parts of my soul
Your shaking shoulders prove that it's colder inside your head than the winter of dead

©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Sans Confrérie
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 30/07/2016
messages : 149
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Lun 26 Sep - 22:08
Re bienvenue avec cette jolie demoiselle ! :smile:



The only thing I know is that I am alive
.

La bande-annonce de Noah:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Mer 28 Sep - 15:13
:mdr: C'est quoi ce gif :mdr:

Bienvenue parmi nous ma belle ! :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Soeur Newton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 31/07/2016
age : 25
messages : 186 Localisation : SF BABYYYY
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Sam 1 Oct - 9:45
Rebienvenue parmi nouuus I love you


"DARKNESS IS EVERYWHERE, YOU JUST CAN'T SEE IT BECAUSE THE SUN IS SUCH AN ATTENTION HORE." - Wilfred
#Bd9706
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Sam 1 Oct - 21:02
La soeur Martinez !!!
Re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Dim 2 Oct - 13:15
salut babe :drague:
rebienvenue ici :inlove:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 01/07/2016
age : 23
messages : 490
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Dim 2 Oct - 13:43
Ah tiens, j'avais oublié de te souhaiter la bienvenue Rolling Eyes


    holy grail
     all i wanna hear him say is "r u mine ?"△you curse my name in spite to put me to shame, hang my laundry in the street, dirty or clean, give it up for fame, but i still don't know why, why i love it so much.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Forever a Ciscan
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 30/07/2016
age : 27
messages : 134
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Dim 2 Oct - 14:23
Biiienvenuuuue :love: :geu:


game on
I'm sorry if you don't like me, but truth is I don't plan on changing for anybody. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Bizut Newton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 02/08/2016
age : 22
messages : 348 Localisation : San Francisco
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Mer 12 Oct - 16:34
Re-bienvenue Température :stress: quel bon choix ! Je savais pas que Natou avait une sistah :oups: bon courage pour cette nouvelle fiche, au plaisir de te croiser inrp. :cute:


SMART ASS BAD ASS + Innocent kid with a soft face and a cute mind. You're harmless in that world, they're going to eat you alive and you won't be able to breath again.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Frère Walton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 03/07/2016
age : 27
messages : 160
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Dim 16 Oct - 17:35
Re bienvenue sorcière orange ! :bravebete:


    lust for life
     please, touch me, I pray △my spirit is healthy, yes. mut I tell you, my flesh is healthy too. i am enlightened and free, but i am also lustful and carnal.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Frère Monroe
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 01/07/2016
age : 26
messages : 263
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Sam 29 Oct - 15:54



Congrat, tues validé !



bienvenue parmi nous

Mi corazon, notre fleur de la maison, ma petite soeur que j'aime et que je chérirai tout au long de ma vie, je veux que tu saches que malgré mon caractère de con macho je serai toujours là pour toi. Que ce soit dans la pauvreté, la richesse le malheur et le bonheur. La croyance ou non. Tu es celle qui m'a fait ouvrir les yeux sur les choses sérieuse de la vie. Qui m'a prouvé qu'il faut croire en tout le monde même aux gens mauvais. Tu es l'exemple de la sagesse, de la volonté et de la foie et dans notre génération il manque beaucoup trop de personne comme toi.

Je me rappel encore ce jour gâché par les larmes, ce jour qui devait être que joie. Toi dans ta robe blanche et moi dans mon costume je me rappel de ta peine et de ta douleur chaque jours ... Depuis ce jour là, je me suis promis que plus jamais personne ne te ferait du mal.

Parole d'un Martinez :love:


Maintenant je t’invite à aller recenser ton avatar dans le bottin avec le formulaire fournis. Afin de te créer un entourage, n’oublie pas de faire ta fiche de lien et aussi d’intégrer un club ou une équipe universitaire. Si ton personnage est un DC voir TC, merci de venir le déclarer dans le sujet de demande et répertoire des multi-compte.

N’hésite pas à te connecter sur la cb ou à poster dans le flood afin de faciliter ton intégration même si entre nous, je ne m’inquiète pas trop pour toi ! Si tu as le moindre souci, le staff est là pour t’aider. Jolene, Nate, Mycroft ou Tatyana sont à ta disposition et seront ravis de te venir en aide.

En tout cas, nous sommes ravis de t’accueillir ! Bienvenue dans la famille qu’est Cisco’s Way



    Nate Eden Martinez
    Ma plume : N'oublie pas que le pardon se nourrit d'aveux d'un œil accusateur, tous les passants scrutent nos disputes mais, ça ne les regarde pas, l'amour est aveugle. Rien d'plus dangereux qu'une fille au cœur brisé...Mais ta haine c'est ma seule lumière dans ce tunnel car si tu m'détestes c'est qu'tu m'aimes  ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Soeur Newton
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 26/09/2016
age : 23
messages : 3
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas Sam 29 Oct - 16:02
Mon grand frère, seul et unique amour stable de ma vie. Tu es grand tu es beau tu es fort et je sais que je peux compter sur toi. À de nombreuses reprise la terre s'et dérobée sous mes pieds mais chaque fois tu as été mon rocher, mon pilier, cette valeur sûre à laquelle je peux me raccrocher. Je sais que chaque larme que je verse serra effacée par tes mains, que chaque frisson serra étouffé par tes bras. Je sais que je peux être chiante et bizarre et que par moment malgré l'amour tu veux me tuer, mais sache que quoi qu'il arrive je t'aimerai toujours.

Tes mots sont pour moi un présent divin, je les bois et je les savoure. Ils me réchauffe le coeur. De plus je sais qu'un Martinez n'a qu'une seule parole

Je t'aime :love:




'pretend to be someone else
On passe notre vie à désirer l'interdit, l'impossible. Ce qui est assez bien pour les autres mais trop bien pour nous. On se consume on se perd ...  (skins) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Angela  Le monde vu d'en bas
Revenir en haut Aller en bas
Angela  Le monde vu d'en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cisco's Way :: Devenir un Ciscan :: Dossier d'admission :: Les dossiers validés-
Sauter vers: