AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

N'oubliez pas de voter pour le forum et de up le sujet bazzart. On compte sur vous ♥
Merci de privilégier les bizuts !

Autumn ❖ She sets the city on fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Devenir un Ciscan :: Dossier d'admission :: Les dossiers validés
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Bizut Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 02/10/2016
messages : 43
MessageSujet: Autumn ❖ She sets the city on fire Dim 2 Oct - 19:25



Autumn Sawyer


Cisco Show & you ?

J'avoue n'être à San Francisco que depuis peu. J'ai appris l'existence du Cisco's show il n'y a pas plus de trois semaines je crois. Du coup, j'ose imaginer qu'il n'en sait pas davantage sur moi que j'en sais sur lui. Je suis outrée de voir à quel point les gens adorent se mêler de ce qu'y ne les regarde pas. Ce n'est que lorsque les humains sont personnellement mis en périls qu'ils réagissent -ce que je trouve totalement stupide. Bref, tout ça pour dire que l'atteinte à la vie privée ne fait pas partie de mes valeurs. De toute évidence, certaines choses ne sont pas toujours bonnes à dire. De plus, j'ai emménagé à San Francisco pour tenter de mettre de la distance entre mon passé et moi-même. J'espère ne pas voir ce mec s'amuser à déballer ma vie à la ville entière! Cependant, je crois que d'une façon ou d'une autre j'y passerai moi aussi. Il faut croire qu'on ne peut pas échapper à nos démons. J'ai entendu parlé que Cisco n'aime pas particulièrement les Parks. Or, c'est justement cette confrérie qui m'intéresse. J'ai l'impression qu'il se penchera sur mon cas très bientôt.



Why this choice ?

Certaines personnes ont du mal à faire le grand saut, prendre leur envole. J'avoue ne pas avoir eu tout ce mal. J'avais besoin de cela... Déménager loin de chez moi, me reconstruire autre part et tout laisser derrière sans regrets. Une frénésie palpable émanait de moi, telle un aura, lorsque j'ai enfin mis le pied à  l'université de San Francisco. J'ai suivi mon cœur et je me suis inscrite en art. Je trouve que l'art est la meilleure façon de transmettre nos émotions, de partager aux autres une partie de notre jardin secret. Commençant tout juste, je suis en undergraduate first year et j'ai également pris un cours en langues comme cursus mineur. Au départ, j'avais en tête de faire profil bas, être une louve solitaire, mais j'avoue que la curiosité m'a poussée à aller découvrir ce que les confréries pourraient bien m'offrir. Ce n'était même pas la peine de penser aux Walton. Je n'aime pas particulièrement les gens qui jugent la valeur des autres en fonction de leur porte feuille. Pas que je ne sois pas intelligente, mais les Newton auraient été trop intellos pour moi -non merci. Ensuite, être populaire ne m'a jamais intéressée. Les fiestas des Monroe auraient pu être intéressantes, mais j'avais l'impression qu'un truc manquait... Le petit coup de cœur n'était pas au rendez-vous. Cependant, j'ai eu un crush pour les Warhol. Étant une fille de nature très artistique, je retrouvais cette partie de ma personnalité chez les membres de cette confrérie. Certains auraient pu croire que j'allais choisir les bleus, mais contre toute attente je suis tombée follement amoureuse des Parks. Ceux qui ne me connaissent pas pensent que je me fou du monde entier, mais il ne faut pas se fier aux apparences. Toutes les sortes d'injustices m'ont toujours mise en rogne. Je n'arrive même pas à comprendre comment les humains font pour être aussi stupides. Bref, la solidarité des Parks ainsi que mon côté rebelle anticonformiste ont tous les deux faits pencher la balance vers cette confrérie en particulier. Il faut dire que j'ai été élevée par des parents hippies. Mes parents m'ont irrévocablement transmis leur fougue et leurs principes. Bien sûr, je me demande comment se passera mon année de bizutage. Je me demande bien dans quel pétrin je vais réussir à me mettre cette fois. La partie bizutage ne me fait pas nécessairement peur. Je n'ai pas peur de ridicule! Par contre, je refuse catégoriquement de commettre des actes qui vont à l'encontre de mes valeurs les plus profondes. Je respecte scrupuleusement les droits des animaux, je refuse de conduire en état d'ébriété, etc. Cependant, je ne crois pas avoir de soucis avec cela chez les Parks. Eux-même très engagés, ils ne risquent pas de me demander des trucs qui sont totalement à l'opposé de leur façon de penser. Malgré tout, j'espère me sentir bien chez eux... Redevenir moi-même après ces derniers mois difficiles. Je sais que ce ne sera pas facile, que j'aurai peur de revivre une seconde perte. Je devrai faire des efforts pour ne pas repousser systématiquement toute proximité. Je suis prête à me lancer dans l'aventure. Enfin, je crois...



Story of my life


1. Mes parents se sont rencontrés à Woodstock. Oui, cela fait d'eux de vieux croûtons! À l'époque, en Août 1969, ils n'avaient même pas la vingtaine. Nus comme des vers, ils sont tombés amoureux et ont passé le restant de leurs jours ensembles. C'est beau l'amour. Ce n'est qu'après avoir vécu tout ce qu'ils voulaient vivre qu'ils se sont décidés à procréer. Ils étaient dans la quarantaine lorsque maman a accouché de deux jolies bébés, ma jumelle et moi. 2. Élevée dans un soucis d'égalité, de paix et d'amour, je suis la copie conforme de mes parents. Avec comme modèle des progéniteurs aussi ouverts d'esprit, je n'ai eu aucun mal à accepter ma bisexualité. La pudeur, quelle pudeur? Je n'en ai aucune. La nudité, tout comme la sexualité, n'a rien de choquant. 3. Féministe jusqu'au bout des ongles, il m'est souvent arrivé de me mettre dans de sales draps pour défendre mon point de vue. Une fois, je me suis baladée les seins nus en accusant le fait que les garçons avaient le droit, eux, de se balader torse nu... Ouais, je  me suis fait arrêtée pour outrage public à la pudeur. 4. Je considère les êtres humains comme des animaux. Bien que beaucoup pensent le contraire, nous ne valons pas mieux, ne sommes pas plus intelligents. Pour être franche, je trouve que l'humain et le plus stupides d'entre tous les êtres vivants sur cette planète. Un tel irrespect envers le monde entier ne peut être décrit autrement. J'ai décidé depuis longtemps que je n'avais aucun droit sur les autres et que la meilleure façon de le prouver était de devenir végétalienne. Ce que je suis. 5. Mon choix d'étude vous aura probablement mis la puce à l'oreille, je suis fan d'art. Autant au niveau du dessin et de la peinture qu'au niveau de la musique. J'adore dessiner et peindre. Ce que je préfère reproduire, ce sont les humains. Il est complexe de savoir percer la personnalité de quelqu'un pour faire un portrait des plus justes. De plus, je joue de la guitare et j'adore chanter. Tous ces centres d'intérêts me viennent directement de mes parents. Depuis toute petite, ils sont mes idoles. 6. Pour mes 18 ans, j'ai reçu en cadeau la vieille moto de mon père. C'est avec elle que mes parents ont joués les nomades en faisant le tour des Amériques. Liberty, c'est son nom. C'est la prunelle de mes yeux, cette bécane. 7. Je suis accro à l'adrénaline. J'oserais même dire que je suis dangereuse. Je joue avec le feu et je fais souvent des conneries où je passe à un fil de perdre la vie. Je n'aime pas ça, non... J'en fais des crises de panique. Pourquoi je m'obstine à continuer? Parce que la vie est injuste voilà tout. Vous comprendrez en continuant à lire. 8. La vie parfaite selon moi? Avec seulement un sac comme bagage, faire le tour du monde. Ouais, vous avez devant vous une fille simple qui peut se contenter de peu. Qui se passionne par les différentes cultures et qui, surtout, adore faire la fête. Ouais, ça aussi je le tiens de mes parents. Trop prévisible... 9.  Comme mentionné au tout premier point, je suis née avec un double. La meilleure façon de nous décrire serait ce fameux symbole populaire : le ying et le yang. Bien entendu, je suis le yang. Nous n'avions pas la même façon de penser, n'avions pas la même personnalité. Faith était sage, douce et sensible. Moi, j'ai toujours été fêtarde, immature, bla bla bla. Le pire, c'est que nos personnalités totalement différentes n'étaient pas un obstacles. En fait, nous étions un tout et c'est ça qui était merveilleux.  10. Pour ceux qui ont le sens de l'observation, vous aurez remarqué que j'ai parlé au passé de Faith. Un soir, j'ai décidé que j'emmenais ma sœur faire la fête. Je la trouvais beaucoup trop sérieuse, studieuse... Du coup, j'allais lui offrir une super soirée. Tout excitée, je l'ai quasi forcée à monter sur Liberty malgré sa peur viscérale. J'aurais dû l'écouter... Parce qu'alors que nous étions en route pour un concert de Journey, une auto nous a happées. Ce qui aurait dû être une très bonne soirée entre jumelle s'est transformé en cauchemar absolu. Elle en est morte et je m'en suis sortie avec une commotion cérébrale et quelques fractures. 11. Le néant, une descente sans fin vers l'enfer, oserais-je dire. Non, le pire c'est bien ça... Je n'exagère pas. Perdre ma jumelle c'est résumé à perdre une partie de moi-même tout simplement. Une connexion aussi forte et intense réduite en bouilli en quelques secondes à peine. C'est ainsi que je suis devenue celle que je suis aujourd'hui. Loin d'être différente d'avant, mais si différente à la fois. C'est compliqué a expliquer. Dès mon réveil aux urgences, je le sentais... Un truc m'avait été arraché de force et laissait un grand vide à l'intérieur... Elle n'était plus là. Faith, elle portait si bien son prénom. J'ai perdu espoir et j'ai sombré dans une dépression des plus intenses. Anorexie, auto mutilation, sexe, drogues et j'en passe. 12. Il y a bien une chose qui me différencie de mes parents : le deuil. Ils étaient tristes, mais pas désespérés. Je n'arrivais pas... je n'arrive toujours pas à comprendre comment ils vont pour bien vivre avec ce qui s'est passé. Leur zénitude a bien fini par me taper sur les nerfs et j'en suis venue à alimenter de la haine envers eux. Ils n'avaient pas le droit de passer à autre chose. Moi, je n'en ai jamais eu l'intention en tout cas. 13. La mort de ma sœur m'a également laissé une petite surprise... L'insomnie. Difficile de dormir, de vivre normalement, quand on a la mort de la personne qui comptait le plus pour nous sur les épaules. Je me sens coupable, je le suis. J'aurais dû mourir à sa place. 14. Mes pauvres parents, épuisés de gérer leur seule fille de 19 ans, m'ont obligés à consulter un psychologue. Une année entière à aller dans son putain de bureau, lui faire la tête et lui lancer des injures. Je ne voulais pas être aidée. 15. Je suis athée. Ne me parlez pas de Dieu et des conneries du genre. Tout ça, c'est de la foutaise. Il n'y a pas de providence, nous assumons seulement les conséquences de nos choix. Je ne peux pas croire en une divinité supérieure, car ça voudrait dire qu'il a bien voulu laisser mourir Faith. 16. J'en avais marre de tout, alors j'ai décidé qu'il était temps que je parte de la maison, d'où mon emménagement à San Francisco. J'avais besoin de cette distance. Je ne sais pas du tout si j'arriverai à redevenir la fille que j'étais, mais je n'arrivais plus à supporter le fantôme de Faith à New York. 17. Je suis barmaid dans une discothèque depuis peu, histoire de ne dépendre de l'argent de personne pour vivre. Ce que je préfère, c'est être de l'autre côté du bar, mais je me contente de ce job pour le moment. En fait, c'est plutôt marrant d'envoyer bouler les mecs qui veulent coucher avec la jolie blondinette barmaid. Ils ne savent pas à quel point j'ai mauvais caractère. 18. Liberty, qui autrefois était la prunelle de mes yeux, me donne la chair de poule maintenant. Il m'arrive de la conduire quand je n'ai pas le choix, mais j'ai l'impression de souffrir physiquement et mentalement lorsque je la conduis. C'est affreux. 19.  Il m'arrive de parler toute seule. Enfin, c'est ce que les gens croient mais, en fait, je parle avec ma sœur... Comme si lui parler dans ma tête n'était pas suffisant. J'espère toujours avoir une réponse, malgré tout. 20. Je ne suis plus anorexique, si vous vous posez la question. Je mange à ma faim, tout ça tout ça. Je ne m'auto mutile plus... Enfin, plus de cette façon. Je considère que ma facette auto destructrice est toujours là à quelque part étant donné que fumer et boire n'est pas recommandé pour vivre vieux. Quand je suis stressé, je fume la cigarette, mais elle est vite remplacée par le cannabis une fois le soir venu, pour m'endormir... Entre autre. 

Who am i


Mes chers parents m'ont prénommé Autumn Sawyer et je dois dire que ça me va plutôt bien. Je suis né un 1er Septembre 1995 dans la fabuleuse ville de New York. Ce qui me donne 21 ans.
On me dit souvent que je ressemble à Cailin Russo, je sais, un canon. Sinon, dans la vie je suis undergraduate first year en art et bien évidemment, je suis célibataire. Et on dirait bien que je suis un personnage inventé, alors gare à vous !



My nature
Cynique | Fêtarde | (trop) Franche | Empathique même si elle n'en a pas du tout l'air | Terre à terre | Simple | Spontanée | Droguée | Paraît froide (il faut faire fondre la glace pour trouver la perle en dessous :niais: ) | Persévérante | Indépendante | Généreuse | Sans complexe | Loyale | Bordélique | Colérique | Rancunière | Digne de confiance | Énergique |Libertine | Sans complexes




Real you


Ne le dîtes à personne, mais je suis vachement connu sous le pseudo Nomade. Si si, je vous jure. J'ai 18 printemps et je vis au Québec, Canada. Vous aurez la chance de me croiser surtout les fins de semaines c'est certain ! Je parcours les rues de San Francisco grâce à moi-même et je pense que j'y suis accro :erm:.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Admin - Soeur Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 23/08/2016
age : 23
messages : 280
MessageSujet: Re: Autumn ❖ She sets the city on fire Dim 2 Oct - 19:46



Congrats, tues validé !



bienvenue parmi nous

Une nouvelle Parks aux seins nus, on va commencer à dire que c'est une base chez cette confrérie ! :mdr: Ton personnage est vraiment super, une très belle fiche et ça colle parfaitement bien avec le look de Cailin, je trouve. Faith :cry: J'allume un cierge pour son âme... En tout cas, ta validation aura été rapide :mdr: Du coup, rebienvenuuuuuue :love:

Maintenant je t’invite à aller recenser ton avatar dans le bottin avec le formulaire fournis. Afin de te créer un entourage, n’oublie pas de faire ta fiche de lien et aussi d’intégrer un club ou une équipe universitaire. Si ton personnage est un DC voir TC, merci de venir le déclarer dans le sujet de demande et répertoire des multi-compte.

N’hésite pas à te connecter sur la cb ou à poster dans le flood afin de faciliter ton intégration même si entre nous, je ne m’inquiète pas trop pour toi ! Si tu as le moindre souci, le staff est là pour t’aider. Jolene, Nate, Mycroft ou Tatyana sont à ta disposition et seront ravis de te venir en aide.

En tout cas, nous sommes ravis de t’accueillir ! Bienvenue dans la famille qu’est Cisco’s Way :calin:



TATYANA V. AZAROV

“Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer.” ©️shinouh


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Story of your life
I want you to know:
Tell you about my friends :
Bizut Parks
Voir le profil de l'utilisateur
Ciscan depuis le : 02/10/2016
messages : 43
MessageSujet: Re: Autumn ❖ She sets the city on fire Dim 2 Oct - 20:06
Merci ma belle :niais:
FREE THE NIPPLE! :oups: :love:



I HATE YOU. DON'T LEAVE ME.
Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie et moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir. Et on s'en fous de nos raisons la nuit se pose moins de question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Autumn ❖ She sets the city on fire Mar 4 Oct - 19:29
Ce pseudo et le choix de la personnalité, j'adore !!!
Re bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Autumn ❖ She sets the city on fire
Revenir en haut Aller en bas
Autumn ❖ She sets the city on fire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city
» Recherche open : Fire & Shadow
» Paradise City
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cisco's Way :: Devenir un Ciscan :: Dossier d'admission :: Les dossiers validés-
Sauter vers: